La naissance de Jésus, lumière du monde

En cette saison de Noel, il est bon de relire ce texte de l’évangile et le repasser à la lueur de ce que nous vivons aujourd’hui. Au delà de l’image du bébé emmailloté dans sa crèche, Christ est majestueusement  la lumière du monde qui éclaire les nations!   En Lui nous avons tout espoir et perspective. Aussi, nous vous souhaitons un Joyeux Noel, riche de paix et d’audace pour annoncer, encore et toujours, la Bonne Nouvelle!

Evangile de Luc, chapitre 2:

« 1En ce temps-là, l’empereur Auguste publia un édit qui ordonnait le recensement de tous les habitants de l’Empire. 2Ce recensement, le premier du genre, eut lieu à l’époque où Quirinius était gouverneur de la province de Syrie.
3Tout le monde allait se faire recenser, chacun dans la localité dont il était originaire. 4C’est ainsi que Joseph, lui aussi, partit de Nazareth et monta de la Galilée en Judée, à Bethléhem, la ville de David : il appartenait, en effet, à la famille de David. 5Il s’y rendit pour se faire recenser avec Marie, sa fiancée, qui attendait un enfant.
6Or, durant leur séjour à Bethléhem, arriva le moment où Marie devait accoucher. 7Elle mit au monde un fils : son premier-né. Elle lui mit des langes et le coucha dans une mangeoire parce qu’il n’y avait pas de place pour eux dans la pièce réservée aux hôtes.
8Dans les champs environnants, des bergers passaient la nuit pour garder leurs troupeaux. 9Un ange du Seigneur leur apparut et la gloire du Seigneur resplendit autour d’eux. Une grande frayeur les saisit.
10Mais l’ange leur dit : N’ayez pas peur : je vous annonce une nouvelle qui sera pour tout le peuple le sujet d’une très grande joie. 11Un Sauveur vous est né aujourd’hui dans la ville de David ; c’est lui le Messie, le Seigneur. 12Et voici à quoi vous le reconnaîtrez : vous trouverez un nouveau-né dans ses langes et couché dans une mangeoire.
13Et tout à coup apparut, aux côtés de l’ange, une multitude d’anges de l’armée céleste qui chantaient les louanges de Dieu :
14Gloire à Dieu au plus haut des cieux !
Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime.
15Quand les anges les eurent quittés pour retourner au ciel, les bergers se dirent l’un à l’autre : Allons donc jusqu’à Bethléhem pour voir ce qui est arrivé, ce que le Seigneur nous a fait connaître.
16Ils se dépêchèrent donc d’y aller et trouvèrent Marie et Joseph avec le nouveau-né couché dans une mangeoire. 17Quand ils le virent, ils racontèrent ce qui leur avait été dit au sujet de cet enfant. 18Tous ceux qui entendirent le récit des bergers en furent très étonnés. 19Marie, elle, conservait le souvenir de toutes ces paroles et y repensait souvent.
20Les bergers s’en retournèrent, glorifiant et louant Dieu au sujet de tout ce qu’ils avaient vu et entendu : c’était bien ce que l’ange leur avait annoncé.
21Lorsque, huit jours plus tard, arriva le moment de circoncire l’enfant, on lui donna le nom de Jésus : c’était le nom que l’ange avait indiqué avant qu’il fût conçu. 22Puis, une fois passé le temps prescrit par la Loi de Moïse pour leur purification, les parents de Jésus l’emmenèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur. 23En effet, il est écrit dans la Loi du Seigneur :
Tout garçon premier-né sera consacré au Seigneur.
24Ils venaient aussi offrir le sacrifice requis par la Loi du Seigneur : une paire de tourterelles ou deux jeunes pigeons.
25Il y avait alors, à Jérusalem, un homme appelé Siméon. C’était un homme juste et pieux ; il vivait dans l’attente de la consolation d’Israël, et le Saint-Esprit reposait sur lui. 26L’Esprit Saint lui avait révélé qu’il ne mourrait pas avant d’avoir vu le Messie, l’Envoyé du Seigneur.
27Poussé par l’Esprit, il vint au Temple. Quand les parents de Jésus apportèrent le petit enfant pour accomplir les rites qu’ordonnait la Loi, 28Siméon le prit dans ses bras et loua Dieu en disant :
29Maintenant, Seigneur, |tu laisses ton serviteur
s’en aller en paix : |tu as tenu ta promesse ;
30car mes yeux ont vu |le salut qui vient de toi,
31et que tu as suscité |en faveur de tous les peuples :
32il est la lumière|pour éclairer les nations,
il sera la gloire |d’Israël ton peuple.
33Le père et la mère de Jésus étaient émerveillés de ce qu’il disait de lui.
34Siméon les bénit et dit à Marie, sa mère : Sache-le : cet enfant est destiné à être, pour beaucoup en Israël, une occasion de chute ou de relèvement. Il sera un signe qui suscitera la contradiction : 35ainsi seront dévoilées les pensées cachées de bien des gens. Quant à toi, tu auras le cœur comme transpercé par une épée.
36Il y avait aussi une prophétesse, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser. Elle était très âgée. Dans sa jeunesse, elle avait été mariée pendant sept ans, 37puis elle était devenue veuve et avait vécu seule jusqu’à quatre-vingt-quatre ans. Elle ne quittait jamais le Temple où elle servait Dieu, nuit et jour, par le jeûne et la prière. 38Elle arriva, elle aussi, au même moment ; elle louait Dieu et parlait de l’enfant à tous ceux qui attendaient que Dieu délivre Jérusalem.
39Après avoir accompli tout ce que la Loi du Seigneur ordonnait, Marie et Joseph retournèrent en Galilée, à Nazareth, leur village. 40Le petit enfant grandissait et se développait. Il était plein de sagesse, et la grâce de Dieu reposait sur lui. »

Ecoutez et recevez la bénédiction de cette annonce de la Bonne Nouvelle: https://www.youtube.com/watch?v=BlBpAkT_Frk